top of page
Gymnase
Gymnase

pièces chorégraphiques

Ressac

Création 2019 - 2023

Ressac

Ressac est une approche intime et sociale du paysage du bord de mer européen par la danse et les arts visuels. Comme un·e peintre qui représente par plans successifs la composition multiple d’un paysage, Ressac interroge par couches notre rapport à l’écologie, au temps et à l’intranquillité. Cette création invite à s’immerger dans les environnements naturels et en soi-même.

Prendre le temps de regarder notre environnement est devenu un acte politique. Observé attentivement, on peut y déceler des récits et les transmettre avec une dimension critique et sensible par des démarches artistiques. Nous sommes conscient·e·s que le système économique libéral crée une rupture entre l’être humain et sa relation à l’environnement. La gestion politique de la crise climatique et des impacts des catastrophes naturelles semble être dépassée face à l’ampleur de la fracture.

Que peuvent révéler les états d’intranquillité de la danse sur ces paysages en crise ? Quelles esthétiques de crises la danse nous fait percevoir?

 

Coproductions : Charleroi Danse Cen­tre choré­graphique de Wallonie-Bruxelles.

Production déléguée : En Archipel asbl coop.

Avec les soutiens : bourse Beaumarchais-SACD, Fédération Wal­lonie-Brux­elles — Ser­vice de la Danse, Wallonie Bruxelles International, Kanal-Centre Pompidou, whalll- Centre culturel Woluwe-Saint-Pierre, le Bamp, Résidence BIRD-Pierre Droulers, Maison de la création – Bockstael, Honolulu-Nantes, écolo.

Remerciements : Rose Alenne, Jeanne Colin, Nicole Conte, Maya Dalinsky, Killian Madeleine, Yves et Brigitte Nicolle, Sophie Pahud, Melissa Rondeau.

GYMNASEE

GYMNASE

Création en cours 2019-2025

GYMNASE est un projet de création chorégraphique, sonore et plastique. Conçu pour être performé dans des espaces omnisports, - anciennement appelés gymnases – le projet utilisera le lieu  comme scénographie principale, et puisera sa forme dans son histoire et dans les récits physiques qui y ont lieu. GYMNASE propose de reconsidérer le corps par le prisme de la danse comme un outil politique où les cultures, les identités et les singularités sont mises en exergue. L’écriture de cette proposition chorégraphique sera physique, performative et résolument contemporaine.

Artiste émergeant queer de la scène bruxelloise, je cherche ici à déceler les leviers normatifs qui façonnent les corps de tout un chacun pour permettre de trouver une alternative permettant de ramener un rapport au corps singulier par la pratique chorégraphique.

GYMNASE pose la question suivante : À la lumière de la déconstruction du genre, et de la remise en question des schémas patriarcaux, qu’est-ce qui se révèle dans un gymnase ?

L’omnisport offre dans ce contexte de création un espace propice à dépasser, transformer et bousculer cette corporalité unique et standardisée via le sport et permettre aux artistes convoqués de proposer de nouvelles pratiques, de nouveaux codes et de nouvelles utopies.

 

visuell_1_Gymnase.30.06.jpeg

Coproductions : Charleroi Danse Cen­tre choré­graphique de Wallonie-Bruxelles.

Soutien à la création: Garage 29, bourse de création Un futur pour la culture (Cabinet de la Culture Fédération Wallonie-Bruxelles), les Halles de Schaerbeek, Théâtre de l’étoile du nord, scène conventionnée danse- Paris.

Soutien à la recherche: le Bamp, Charleroi danse Cen­tre choré­graphique de Wallonie-Bruxelles, Mains d’œuvres - Saint-Ouen-sur-Seine, Centre National de la Danse, TDI – Théâtre à Durée Indéterminée, Carreau du temple.

Tiger Balm

Tiger Balm

Création 2015 - 2017

Ce projet chorégraphique et plastique convoque trois performeurs dans un environnement charbonneux reconditionnant nos perceptions. Corps, matières, sons, textes, leurs mises en voix, le dispositif lumineux permettent l’avènement d’une d’étrangeté, d’une exploration de phénomènes plastiques et physiques questionnant nos rapports aux environnements, à nos métamorphoses physiques.
Cette pièce met en place les liens qu’un individu peut tisser avec un matériau. Elle amène aux limites que peut atteindre le danseur. Sa technique est confrontée à la matière charbon.
Dans l’écriture chorégraphique, le lâcher-prise est rendu visible à travers les motifs cycliques dansés : la chute, l’élan, le déséquilibre...

avec les soutiens: Charleroi danse, La Bellone, Nos Années Sauvages, ISAC, Le Grand Cordel.

logo WBI.jpg
logo-fwb-couleur-vertical_edited.jpg
charleroi-danse.jpg
LogoMC.jpg
logo sacd_edited.jpg
logo Beaumarchais_edited.jpg
bottom of page